A ne pas rater demain au Festival des Quais du Polar :

Dans le cadre de la 10ème édition du Festival des Quais du Polar, qui se déroule à Lyon du vendredi 4 avril au dimanche 6 avril 2014, le genre policier investit la ville, ses rues, ses musées, ses librairies, ses cinémas, sa gastronomie… Afin de vous repérer dans ce tourbillon policier, la rédac’ de l’envolée culturelle vous propose une petite sélection des événements à ne surtout pas rater. Suivez le guide !

Conférences et rencontres :

Littérature QDP

« 2005-2014 : le polar révise ses classiques et se paie la mondialisation »
A la découverte d’un genre indémodable et international. Comment le polar parvient-il à être toujours d’actualité et à traverser les générations sans prendre une seule ride ? Pourquoi est-il aujourd’hui un des genres les plus prisés ? Cette conférence tentera d’apporter quelques réponses en retraçant les évolutions du genre du polar depuis la création du festival en 2005, en évoquant les nouvelles formes prises par le genre. Les nouvelles générations, le succès et l’envahissement des séries policières françaises et étrangères sur le petit écran tels que les Experts, NCIS, Bones, RIS… mais aussi les nouvelles techniques d’enquête (sans doute sera-t-il question de l’omniprésence de la science et de l’ADN), la mondialisation et les nouveaux pays du polar seront autant de sujets traités.
Rendez-vous à 16h30 à la Chapelle de la Trinité pour écouter Camilla Läckberg (écrivaine suédoise, lauréate du Grand prix de littérature policière pour La Princesse des glaces), George Pelecanos (auteur américain, dernier roman Mauvais fils), R.J Ellory (écrivain britannique, lauréat du prix des lecteurs du livre de poche pour Seul le silence, dernier roman Mauvaise étoile), Deon Meyer (auteur d’Afrique du Sud, Sept jours), Caryl Férey (écrivain français, lauréat du prix des Lecteurs Quai du polar 2009 pour Zulu, dernier roman Mapuche).

« Le polar : toujours un genre social ? »
Dans les années 80, le polar français devient le porte-parole des valeurs revendicatives et sociales. On pourra se demander si le genre policier s’écrit toujours en écho avec notre société durement touchée par le chômage et la précarité et composée de grandes fortunes, s’il est resté le lieu des revendications ou s’il a emprunté d’autres voies. Le polar est-il de nos jours un miroir critique de notre société ? Conserve-t-il sa puissance de dénonciation ? Rendez-vous à 17h30 au Palais du commerce, salle Ampère. Vous aurez l’occasion de rencontrer les romanciers français suivants : Jean-Bernard Pouy, récompensé pour l’ensemble de son œuvre par le trophée Georges Hugot, dernier roman seul Samedi 14 ; Jérémie Guez, récompensé par le prix SNCF du polar pour Balancé dans les cordes ; Marin Ledun récompensé notamment par le Prix des lecteurs du Festival de Polar de Vileneuve-lès-Avignon pour Les Visages écrasés, dernier roman L’Homme qui a vu l’homme et Serge Quadruppani, Madame Courage.

C’est soirée polar au ciné !

Cinéma QDP

Animal Kingdom, film australien de David Michôd au Cinéma Pathé Cordeliers, à 17h30.
Ce huis clos anxiogène nommé aux Oscars en 2011, inspiré de l’histoire réelle d’une famille criminelle australienne, nous plonge au cœur de la mafia de Melbourne. Joshua, une fois sa mère morte d’une overdose, n’a d’autre choix que de demander de l’aide à Janine, sa grand-mère pour organiser l’enterrement. Cette dernière, véritable matriarche, dirige d’une main de fer sa famille mafieuse. Joshua, en réintégrant son milieu, se rend rapidement compte que sa famille est sous pression. Celle-ci est traquée jour et nuit par des policiers sans scrupule, prêts à éliminer les criminels. L’assassinat de Baz, un des oncles de Joshua, est immédiatement vengé par la mort de deux policiers. La police cherchant à faire justice à son tour, demande à Joshua de témoigner. Celui-ci en raison du comportement violent de Pope, un autre oncle, décide d’accepter la proposition de la police. Désormais, il devient l’homme à abattre. En bref, de l’angoisse, de la violence, du tragique … tout est réuni pour un bon film policier ! 

Le genre policier récompensé

Remise du Prix du Polar européen du « Point ». Depuis sa création en 2003, ce prix distingue un polar d’un auteur européen. Qui succèdera à Petros Markaris, récompensé pour le roman Liquidation à la grecque ? Pour le savoir rendez-vous à 19h au Palais du commerce.

En espérant que vous prendrez plaisir à explorer le monde du polar grâce à ces quelques suggestions…

Mel Teapot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *