Alceste à bicyclette, la rencontre de deux pointures du cinéma français, pour Alicia c’est le coup de cœur !

Alceste à bicyclette est un film du réalisateur Philippe le Guay, qui a entres autres réalisé Les femmes du 6ème étage en 2011, film qui a rencontré un grand succès auprès du public avec 2 millions d’entrées.
Alceste à bicyclette met en scène deux pointures du cinéma français qui sont aussi deux comédiens remarquables, Lambert Wilson et Fabrice Lucchini. Sorti en janvier 2013, le film est plutôt bien accueilli par le public et la presse française, recevant deux nominations au César 2014.

Retrouver Molière à notre époque

Comme son nom l’indique, Alceste à bicyclette est un hommage au grand dramaturge français qu’était Molière. Pour les connaisseurs, Alceste est un des personnages principaux du Misanthrope, c’est d’ailleurs lui, le misanthrope, se caractérisant dans la pièce par sa haine envers la nature humaine et sa lassitude de la vie.

« – Vous voulez un grand mal à la nature humaine!
– Oui, j’ai conçupour elle une effroyable haine. »

Gauthier Valence (Lambert Wilson) est un acteur de cinéma et de télévision qui connaît un grand succès. Tout commence quand il décide de monter lui-même la pièce de Molière Le Misanthrope. Pour cela, il pense à son ami Serge Tanneur (Fabrice Lucchini) dans le rôle d’Alceste.
Celui-ci vit reclus dans une vieille maison délabrée à l’Ile-de-Ré, un peu comme un ermite. Il a été déçu par le métier d’acteur et par ce monde de faux-semblant et d’apparences qu’est le monde du cinéma, mais Lambert Wilson réussit peu à peu à le convaincre de jouer dans cette pièce, le rôle du « Misanthrope-Alceste »  étant en parfaite adéquation avec ce personnage reclus sur son île.
Les répétitions commencent donc, mais tout ne sera pas facile …

 alceste-a-bicyclette-7

Aux répétitions de ce duo virtuose où le texte de Molière réapparait le temps d’un film, on ajoute des scènes de balades à bicyclette au bord de l’océan, au cœur de paysages magnifiques, des visites immobilières sur l’Ile de Ré, des remarques comiques sur le climat atroce de cette île, des rencontres savoureuses, avec entres autres celle d’une belle Italienne, Francesca (Maya Sansa) qui va semer le désordre auprès des deux hommes.
Le film n’est pas qu’une balade à bicyclette, il fait aussi réfléchir sur les valeurs de l’amitié, sur le rôle que chacun a à jouer dans la société mais livre aussi une critique acerbe sur le monde des comédiens et du cinéma.
L’intérêt du film est aussi que les deux histoires vont se mêler, celle de la pièce du Misanthrope et celle du film.

Le texte de Molière, remis au gout du jour, résonne, dans toute sa pureté, par la voix de ces hommes qui réactualisent cette pièce du XVIIème siècle.
Ce film donne ainsi une nouvelle dimension à la pièce de Molière.

« Trop de perversité règne dans le siècle où nous sommes
Et je veux me tirer du commerce des hommes
Allons, c’est trop souffrir les chagrins qu’on nous forge
Tirons nous de ce bois et de ce coupe gorge
Puisqu’entre humains ainsi vous vivez en vrais loups
Traitres, vous ne m’aurez de ma vie avec vous »

Un film remarquable par le talent des acteurs

Ce film est remarquable par la prestation des deux grands acteurs que sont  Lambert Wilson et Fabrice Lucchini.
Lucchini, par sa verve habituelle, déclame les vers du Misanthrope d’une façon mêlant passion et colère, se prenant naturellement au jeu comme si c’était le vrai Molière qui réapparaissait à notre époque.
Lambert Wilson, dans le rôle de Philinte (le sage raisonneur, archétype de « l’honnête homme » au XVIIème siècle) nous stupéfie par son flegme et par sa sensibilité dans la façon de déclamer.

alceste_a_bicyclette_ver3

L’originalité du film est que peu à peu, les rôles de Philinte et d’Alceste correspondent aussi bien à l’un qu’à l’autre personnage, donnant une signification nouvelle à la pièce du Misanthrope mais aussi une dimension nouvelle à la psychologie des personnages.
Les rôles d’Alceste et Philinte ne sont pas fixés entre Wilson et Lucchini et c’est au cœur de cette mise en scène superbe que résonne les vers de Molière réappropriés par ce duo dans un échange jubilatoire.

Le public a l’impression d’être le spectateur privilégié de ce duo !
Lucchini semble avoir une prédisposition pour les pièces de Molière car il joue aussi dans Molière (2007) du réalisateur Laurent Tirard avec Romain Duris et Laura Morante, film où plusieurs intrigues du dramaturge se mêlent.

Découvrez ce film superbe de Philippe le Guay qui montre que le cinéma français et la virtuosité de la langue moliéresque ne sont pas morts !

Alicia

 

4 pensées sur “Alceste à bicyclette, la rencontre de deux pointures du cinéma français, pour Alicia c’est le coup de cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *