Ceux qui avaient choisi : Un témoignage-lecture sur la Seconde Guerre Mondiale

L’Espace 44 accueille décidément cette année des projets aux sujets forts et sensibles. Après les enfants soldats dans Le bruits des os qui craquent jouée précédemment, le théâtre accueille cette fois du 26 au 31 janvier Ceux qui avaient choisi, qui traite cette fois de la seconde guerre mondiale. Un spectacle qui s’apparenterait plus à une lecture mais qui a le mérite de nous apporter un nouveau témoignage. L’histoire d’une femme rescapée des camps de la mort et dont le mari a été fusillé le 23 mai 1942, ainsi que nombreux de ses camarades, pour avoir fait partie de la résistance.

Un pièce témoignage

©espace44.com
Crédits Photo : espace44.com

La seconde guerre mondiale est un sujet qui a été abordé à de nombreuses reprises. Que ce soit au cinéma ou en littérature, les approches et les points de vus sont multiples, et permettent d’approcher de plus près et sous un autre angle que les cours d’histoire, cette période troublée. Ceux qui avaient choisi fait partie de ses témoignages précieux. Écrit par Charlotte Delbo, figure de la résistance et déportée, cette pièce en deux actes paru en 2011 nous présente l’histoire d’une rencontre entre une femme, rescapée de la guerre, et un homme, Werner, allemand. Sur cette terrasse de café à Athènes où a lieu cette étrange rencontre, c’est l’heure des bilans, le bilan de ce que l’on a fait ou pas, de ce qu’on aurait peut-être dû faire ou ne pas faire. Du bilan politique à celui plus personnel, tout nous est dévoilés, vingt ans après, quand le temps a coulé sous les ponts. Mais malgré lui, les marques restent, et de cette rencontre vont ressurgir des souvenirs, montrés ici par le biais de la vidéo. Ses souvenirs, ce sont ceux de cette femme, Françoise. Les souvenirs, ou plutôt le dernier souvenir qu’elle a de son mari, quelques heures avant son exécution. Si c’est la haine, ou plutôt la rancœur et l’incompréhension qui domine la scène avec Werner, l’allemand, c’est dans cette scène rêvée, que l’amour prédomine. Mais les bilans, ces retours dans les actes passés sont également présents dans cette scène du souvenir. Aux portes de la mort, faut-il regretter de s’être battu ? Ce combat en valait-il ce prix ? Ceux qui avaient choisi retrace donc ce parcours, entre présent, passé et futur. Celui-ci est-il d’ailleurs encore possible, un futur amoureux, les rêves d’une vie enterrés il y a bien longtemps. Comment alors, aimer de nouveau ?

ceux qui avaient choisi 2Une pièce lecture

Le texte est donc un acte de témoignage, un acte de partage, et en cela, il faut allez voir Ceux qui avaient choisi. Mais il faut néanmoins être prévenus, la mise en scène s’apparente ici plus à une bonne lecture plutôt qu’à une pièce avec des acteurs incarnant véritablement leurs personnages. Le jeu manque en effet un peu de vie, et les erreurs de texte ont hélas été nombreuses… Sans doute à lier au stress du soir de première, une erreur qu’on supposera corrigée pour les prochaines représentations. Mais le jeu manque malgré tout de dynamisme et l’ensemble manque alors un peu de rythme et d’émotion. On écoute et on entend le texte, avec plaisir d’ailleurs, mais on ne parvient hélas guère à aller au-delà et à rentrer entièrement dans l’histoire de ces deux personnages, pourtant attendrissant de prime abords.

Ceux qui avaient choisi nous laisse quelque peu sur notre faim donc dans certains aspects de la mise en scène, mais reste malgré tout intéressant par son texte et le respect de celui-ci. Un spectacle à voir du 26 au 31 janvier à l’Espace 44. Et, en parlant d’actes de résistance, courrez voir des pièces dans ce théâtre, car il se pourrait bien que trente ans après sa création, celui-ci soit obligé de fermer ses portes. En effet, avec le retrait d’une grosse partie de ses subventions, et sans le secours de la région, l’Espace 44, comme certainement d’autres théâtres d’ailleurs, sera obligé d’en arriver à cette finalité. Alors continuez à aller au théâtre…

Marie-Lou Monnnot

Une pensée sur “Ceux qui avaient choisi : Un témoignage-lecture sur la Seconde Guerre Mondiale

  • 27 janvier 2016 à 18 h 11 min
    Permalink

    Même si il y a eu quelques manquements, « cette pièce-lecture » aura quand sans doute réussi son objectif « le devoir de mémoire ». N’oublions jamais ! Et aujourd’hui plus encore résistons !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *