Cinq jours de Douglas Kennedy : l’histoire d’une passion, le coup de coeur de Marie

« Laura et Richard ;
Deux inconnus à un tournant de leur existence ;
Deux êtres, l’un et l’autre enfermé dans son couple ;
Un homme, une femme ;
Une rencontre, l’espoir qui renaît.
Mais sommes-nous libres de choisir le bonheur ? »
Ce roman est une subtile réflexion sur la vie d’adulte, la solitude, l’amour, la mort, il retrace le destin de personnages figés dans une vie qu’ils s’imposent, qu’ils subissent.

« Laura et Richard deux inconnus qui, pendant cinq jours, se découvrent, se confient et vivent une formidable histoire d’amour aussi passionnelle que fugace. »

Sans se chercher, ils se sont trouvés, un signe du destin ?

douglas kennedy - BRIVE PhotoLaura, quadragénaire, travaille comme radiologue dans un hôpital. Elle est mariée (mal mariée). Son mari, Dan est au chômage depuis plus d’un an. Elle a deux enfants, un fils Ben artiste peintre, fragile psychologiquement depuis une grave dépression et une fille Sally en dernière année de lycée, l’adolescente dans toute sa splendeur. Depuis un certain temps, Laura se sent déprimée, sa vie quotidienne lui pèse de plus en plus. C’est à ce moment là que son chef de service lui propose de se rendre à sa place à un colloque qui se déroule à Boston.
Richard quant à lui est agent d’assurance, il est marié (mal marié aussi) et a un fils Billy qui est hospitalisé en hôpital psychiatrique. Sa vie ne le satisfait pas non plus, il a repris le cabinet d’assurances de son père par devoir. Richard doit aussi se rendre à Boston en même temps que Laura pour son travail.
Laura et Richard descendent dans le même hôtel et vont se rencontrer dans le hall en attendant que la réceptionniste leur remette la clé de leur chambre. Ils vont échanger quelques banalités, puis leur histoire va aller très vite et très vite ils découvrent qu’ils se sont « trouvés ».
Jusqu’où Laura et Richard sont-ils prêts à aller pour échapper à la frustration d’une vie qu’ils n’ont pas choisie ? Changer de vie sera-t-il possible ? Ils veulent franchir le pas pour vivre pleinement leur amour mais vont-ils y réussir ? Le poids de la culpabilité, des obligations  sera-t-il plus fort ?

Le Kennedy nouveau est arrivé :

douglas_kennedy_cinq_jours_google_hangoutDans ce roman, on est loin du Douglas Kennedy habituel, l’intrigue est essentiellement sentimentale. Adepte de thrillers psychologiques, il change totalement de registre dans Cinq Jours. Les deux personnages principaux de cet ouvrage nous renvoient à notre propre vie : « j’aurais pu, mais je ne l’ai pas fait », « je regrette mais il est trop tard ».
C’est un bon moment de lecture, les deux héros Laura et Richard sont des personnages attachants dans lesquels on peut tout à fait se retrouver. Dommage que lorsque que l’on arrive à la dernière page on ait l’impression que le livre n’est pas terminé… Dans l’idéal, on souhaite que le destin accorde une nouvelle chance à Laura et Richard et que finalement ils se retrouvent et vivent un bonheur parfait.  Mais, on doute aussi que cela se réalise, la vie n’étant malheureusement pas un conte de fées.
Le dernier roman de Douglas Kennedy intitulé Cet instant là ne m’avait pas convaincu, l’histoire était complexe, les personnages aussi. De fait, c’est un auteur que j’avais beaucoup moins envie de lire. Cinq jours  m’a réconcilié avec cet écrivain, même si le livre a un peu de mal à démarrer, s’il y a quelques longueurs, on a hâte d’avancer dans sa lecture pour enfin savoir ce que vont décider Laura et Richard. Vont-ils saisir le bonheur quand il passe de peur qu’il ne se sauve ?
Douglas Kennedy a crée des personnages attachants, le lecteur peut tout à fait s’identifier à eux et au fil de sa lecture ce livre lui donne la possibilité de réfléchir à sa propre vie. Ce qui est décrit dans ce roman c’est le propre de la condition humaine, il faut faire des choix, les « bons choix » ou des choix que l’on regrettera toute sa vie…Et dans bien des cas, on ne choisit pas !

Pour vous lancer dans une telle réflexion, vous êtes vivement invités à lire ce roman, c’est un bon moment de lecture et vous pourrez à votre guise en imaginer la fin !

Marie de Kako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *