Connaissez-vous vraiment l’origine des généraux de Waterloo ?

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine ! » écrivait Victor Hugo dans son poème « L’expiation ». Nous connaissons tous l’Histoire de cette bataille terrible entre les deux généraux les plus prometteurs de leur génération et qui marque la chute ultime de Napoléon. Mais connaissons-nous vraiment l’Histoire de Napoléon et Wellington ? C’est ce que nous propose de découvrir Simon Scarrow dans le roman Napoléon et Wellington, Tome 1, Les jeunes loups traduit en Français en septembre 2014.

Simon Scarrow un grand maître du roman historique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cet ouvrage n’est pas à proprement parler une biographie, mais un roman historique.
Simon Scarrow est un auteur Britannique né au Nigeria en 1962 et il a commencé sa carrière professionnelle en travaillant aux impôts en Grande Bretagne avant de devenir professeur au East Norfolk Sixth Form College, puis au City College de Norwich. Il publie son premier roman historique en 2000 qui s’intitule : Under the Eagle. Ce roman suit les aventures de Quintus Licinius Cato et Lucius Cornelius Macro, deux légionnaires romains qui vont servir en Germanie, en Bretagne puis à travers l’Empire. Cette série compte aujourd’hui 12 livres et a largement contribué à la renommée de Simon Scarrow comme un des maîtres du roman historique Anglo-Saxon. Depuis 2011 il écrit une nouvelle série que se déroule à l’époque romaine et traite cette fois de Gladiateurs. Cependant il ne faudrait pas penser que l’intérêt de cet auteur se limite à cette période de l’Histoire puisqu’en 2012 il publie un roman historique sur le siège de Malte par les Turcs en 1565 et bien sûr la série sur la vie de Napoléon et de Wellington.
Simon Scarrow écrit à la troisième personne dans un style assez direct et fluide qui est particulièrement immersif et agréable à suivre. Il excelle à rendre compte de l’ambiance qui règne à l’époque qu’il décrit.

La petite histoire derrière la grande Histoire de deux grands hommes

Que ce soit dans l’Histoire de la Révolution ou dans l’Histoire Militaire, les noms de Wellington et de Napoléon Bonaparte sont incontournables. Pourtant on a seulement tendance à les associer lors des quatre jours terribles de la Bataille de Waterloo en 1815 puisque c’est le seul moment de leur carrière où ces deux hommes illustres vont s’affronter l’un en face de l’autre. Dans son ouvrage, Simon Scarrow lui veut aller plus loin et mettre en avant les différences mais surtout similitudes entre ces deux hommes tout au long de leur vie en commençant dès la naissance. En effet Napoleone Buena Parte et Arthur Wesley comme ils étaient connus à ce moment de leur vie sont tous les deux nés la même année en 1769.
En terme de structure de l’ouvrage, à chaque fois, Simon Scarrow consacre deux ou trois chapitres à l’un des protagonistes avant de passer au second. C’est une excellente répartition qui donne beaucoup de rythme à l’ouvrage en évitant deux écueils majeurs. Si l’on passait d’un personnage à l’autre à chaque fois que l’on changeait de chapitre, l’histoire serait trop découpée et le lecteur risquerait de se perdre ou de se lasser.  En revanche, si chaque séquence consacrée à un personnage était trop longue alors on perdrait le coté comparatif de l’ouvrage et les nombreux points communs entre ces deux futurs adversaires, comme la perte de leurs pères, la relation difficile avec leurs mères, une certaine solitude lors de leurs scolarités et bien d’autres choses.
C’est un tome assez intéressant car il se consacre à des moments de la vie de ces deux personnages qui ne sont pas nécessairement très connus et d’autre qui sont entrés dans la légende comme la bataille de boule de neige à Brienne ou encore le passage du futur Wellington à Eton, ce qui lui permettra plus tard de pouvoir déclarer : « La Bataille de Waterloo a été gagnée sur l’herbe d’Eton ».

Ce livre ne représente que le tome 1 d’une saga qui comprend quatre volume. En s’arrêtant en 1795, à la fin de la jeunesse de ces deux grands hommes, le tome 1 nous laisse en haleine pour connaître la suite de leurs aventures. Il reste donc à espérer que le tome 2 Generals en anglais sera bientôt traduit en Français. Au vu du succès de cette série littéraire en Grande Bretagne et du fait qu’elle s’intéresse en partie à l’un des plus grands personnage de l’Histoire de France, il ne faut pas douter que le succès sera également au rendez-vous dans la langue de Molière.

Jeremy Young

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *