Un Contrat, lorsqu’un duel prend place au Carré 30

Écrit par Tonino Benacquista en 2001, Un Contrat est une pièce surprenante que vous aurez le plaisir de découvrir au Carré 30 du 12 au 15 janvier 2017. Cette joute entre les deux protagonistes a été mise en scène par Lodoïs Doré – dont l’interview est disponible sur notre site – avec la compagnie du Théâtre de l’Homme pour nous en dévoiler une version qui ne laissera pas de marbre.

Une scénographie sobre mais contrastée

Un des atouts de cette pièce est la maitrise de l’espace. La salle du carré 30 n’est pas très grande mais elle permet pour le coup d’avoir un œil spécial, le spectateur rentre dans l’intimité des personnages. Sur l’espace scène, seuls quelques éléments apparaissent ; une statuette rappelant le Cri de Munch, une table de verre entourée par deux fauteuils et l’incontournable divan des psychologues et psychanalystes où le patient est censé se livrer et donc enfin trouver une réponse à ses tourments. Tous ces éléments sont de la même couleur, un certain blanc cassé qui contraste avec les costumes d’hommes d’affaires de notre duo. Ces costumes sont par ailleurs totalement identiques d’un personnage à un autre. Il n’y a donc pas de signe visuel permettant de discerner les deux personnages présents sur scène.

Un texte subtil et haletant

contrat-entete
© Philippe Bonnet

Cette pièce est en quelque sorte un duel entre un psychanalyste et un nouveau patient. Celui-ci après avoir consulté bien des médecins voit en ce docteur un miracle lui permettant de résoudre ses crises. Celles-ci sont bien physiques ; la poitrine qui tape, une boule angoissante à l’intérieur de l’estomac, des sueurs froides etc. Cet homme, venu donc pour se faire soigner est spécial. En plus d’être hautain et narcissique, celui-ci marque une profonde et réelle différence entre deux mondes, lui appartenant au second. On découvre au fil de la pièce non pas l’identité du patient mais ce qui aurait pu être sa première vie, avant d’être devenue ce brillant homme d’affaire à la tête du réseau de communication du pays. On assiste à un premier combat, celui d’un homme envers lui-même, qui doute de vouloir vraiment se connaître, mais aussi celui d’un psychanalyste qui hésite entre son rôle de praticien et son rôle en tant qu’homme. Les séances évoluent donc au fil de la pièce, mêlant à la fois moments de complicité, de confiance entre les comédiens et passages très énervés où l’on sent cette fissure entre les deux mondes évoqués par l’ancien mafieux.

Un duo brillamment irréfléchi

Une des forces de cette pièce est son aspect faussement naturel. Chaque comédien est crédible dans son rôle et les joutes qu’ils se répondent semblent improvisées. Voilà déjà une première preuve du talent des deux comédiens, Loïc Bonnet et Victor Bratovic. De plus, le fait qu’ils soient habillés du même costume (jusqu’aux chaussures) rend l’atmosphère de la pièce assez spéciale, renforçant l’idée que ces séances ne seront pas une épreuve seulement pour le patient mais pour le praticien également. Enfin il y a un grand jeu de regard entre les protagonistes, mettant en exergue cette fierté masculine reconnaissable : « celui qui baisse les yeux le premier est le plus faible ».

Cette pièce a beaucoup d’atout dans sa loge. Outre la scénographie qui pourrait s’adapter à tout type de scènes, une complicité naturelle est renforcée par le talent de ses comédiens et un texte piquant. Un Contrat saura vous emporter et vous rendre complice de cette affaire. Un dernier détail, une surprise plutôt, semble être l’atout le plus important de la pièce. Cet élément mérite de rester secret pour tous ceux qui voudraient découvrir cette pièce afin de ne pas la dénaturer.
Il est intéressant d’ailleurs de noter que cette pièce, Un Contrat appartient à un cycle de pièces, le troisième de la saison du Carré 30, sur le thème des « Inquiétantes rencontres », n’hésitez pas à découvrir d’autres mises en scène inquiétantes…

Camille Pialoux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *