Un diamant aux multiples facettes pour un fabuleux voyage au cœur des mots

Venez découvrir Alain Rey, lexicologue et linguiste français, et son livre Le voyage des mots de l’Orient arabe et persan vers la langue française. Il sera présent au festival des Assises Internationales du Roman se déroulant du 29 mai au 4 juin 2017 ! Il assistera à un entretien animé par Farouk Mardam-Bey, avec Inaam Kachachi, Sébastien Lapaque et Ali Benmakhlouf sur le thème « L’imaginaire des langues : le français et l’arabe » le 3 juin de 16h à 18h – Les Subsistances 8 bis, quai Saint Vincent 69001 Lyon. Vous ne pouvez pas être présents ? Rendez-vous le 4 juin au Musée des Beaux-Arts de Lyon – 20, place des terreaux 69001 Lyon – où l’auteur est invité pour une lecture-rencontre animé par Jérôme Mauche de 11h à 12h30.

Alain Rey, lexicologue et linguiste français, est un observateur de la langue française. Il incarne la modernité de la langue et de son utilisation. Il a joué et joue encore un rôle important dans l’essor de la terminologie, de la lexicologie, de l’histoire du vocabulaire, de la sémantique historique et de l’histoire culturelle des dictionnaires. Sa participation à de nombreux colloques donne le jour à un très grand nombre d’articles reconnus par ses pairs. On dénombre à peu près une quarantaine de publications à son actif.

La vaste étendue du « mot »

61szFCaXg+LLe « mot » en français est une suite de signes vocaux ou graphiques se définissant par la parole ou l’écrit, et doté d’une sémantique. L’ensemble de ces signaux constitue la langue et la langue est le support du langage. L’émission de ces signes, donc des mots, subit une évolution constante grâce à sa transmission de générations en générations et de civilisations en civilisations ; un voyage dans l’espace et le temps permettant un perfectionnement perpétuel de la communication. Alain Rey nous invite à pénétrer l’univers de 255 mots au cours d’un périple riche en étymologie, en signes, de langues en langues et de cultures en cultures. Les mots se transmettent par la parole en se modifiant par ceux qui les reçoivent, et par l’écriture symbole d’une trace graphique très diversifiée, « un voyage des mots de l’Orient arabe et persan vers la langue française en compagnie des formes signifiantes d’une écriture vers l’art universel ».

L’amour des mots

Les mots ? Un vaste univers aux milles couleurs dont le sens varie en fonction de son utilisation et surtout de son origine. L’auteur Alain Rey, en véritable amoureux des mots, s’adjoint la complicité d’un amoureux de l’art arabe et de sa décoration, Lassaâd Metoui, pour la calligraphie. Nous devenons le témoin d’une rencontre extraordinaire, hors du commun et du temps, où les mots couchés sur papier s’envolent pour former des arabesques aux formes et couleurs intenses. Arabesque, connaissez-vous les origines de ce mot ? Il fut en français l’adjectif qualifiant tout ce qui est « arabe » ; pour l’ornementation, avec un style « à l’arabesque ». Le tracé sinueux et strict des consonnes, l’ajout ponctuel de ces marques de la voix et du souffle que sont les voyelles, signes visuels du verbe, signes du souffle, en latin « spiritum ». Nous venons de vous donner un infime aperçu du contenu de ce livre, tout en sachant que l’origine des mots proposée se lit dans son ensemble, une histoire poétique agrémentée d’une calligraphie colorée variant en fonction de leurs aventures et leurs trajectoires. Les deux compères nous invitent pour un magnifique périple dans le passé, parfois oublié, et le présent puis nous conduisent à une découverte scientifique et spirituelle des mots, en passant par plusieurs chapitres comme le ciel visible, l’alchimie et la chimie, le bestiaire, le monde sensible des couleurs et des formes, langages, commerces et échanges, titres et dignités, textiles et tissus… Une course de relais perpétuelle où le passage du témoin se transmet de générations en générations, de civilisations en civilisations, au-delà des barrières culturelles. Les deux comparses nous rappellent, en toute humilité, la vertu des mots et nous prouvent l’importance de la complémentarité des civilisations dans bien des domaines. La preuve se trouve au cœur même de ces pages pour notre plus grand plaisir et celui de l’humanité : une belle leçon de partage du savoir entre deux hommes d’origines différentes. Peut-être une démarche à suivre pour bon nombre d’entre nous…

Nous ne pouvons pas terminer cet article sans vous parlez du mot « jupe », figurant page 310 dans le chapitre « se vêtir à l’orientale ? », un petit clin d’œil au film de Denis Podalydès, La journée de la jupe, avec Isabelle Adjani, sans constater son évolution au fil du temps si bien écrite par Alain Rey et si bien calligraphiée par Lassaâd Metoui.

Une belle alliance

Nul doute possible, nous sommes en présence de deux amoureux des mots, de la langue et du langage. Ce livre, d’une beauté poétique par son écriture et ses calligraphies, fait partie de la catégorie des « beaux livres ». Il s’agit d’une histoire exceptionnelle, du parcours des mots et leurs imprévisibles destinations dans l’espace et le temps, sans cesse renouvelée dans la langue française. Le plaisir de la rencontre des langues et des cultures avec le mélange des idées et des formes permet une magnifique alliance de la poésie et de la beauté du geste : un travail d’orfèvre !

Françoise Engler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *