Dieu n’a pas réponse à tout, le coup de cœur de Jérémy va l’y aider !

En janvier 2007, Tonino Benacquista et Nicolas Barral ont publié Dieu n’a pas réponse à tout (mais IL est bien entouré). Benacquista est connu pour avoir écrit de nombreux romans noirs dont Malavita mais aussi pour les nombreuses bandes dessinées auxquelles il a participé dont Lucky Luke contre Pinkerton co-écrite avec Daniel Pennac ou encore Commedia des ratés. Il scénarise de nombreuses adaptations de romans ou nouvelles en BD et son dernier projet en date est Les Cobayes dont le dessin est assuré par son compère Barral. Ce dernier n’est pas inconnu dans le monde de la BD francophone non plus puisqu’il a dessiné les planches de Baker Street ou encore d’aventures de Nestor Burma. Cette BD humoristique et divertissante a reçu le dernier Prix Albert Uderzo du meilleur album délivré pour encourager les jeunes talents.

Loufoque et inventif

Couv_60282En ces temps de commémoration, un peu d’humour ne fait pas de mal, ici, pas de risque de censure, Dieu est présenté et dessiné comme un personnage bienveillant mais quelque peu démuni face aux actions irresponsables de certaines personnes. Aussi, il décide de demander de l’aide à ses « morts ». Ainsi, contre une petite faveur, Sigmund Freud reviendra d’entre les morts pour empêcher un homme mal dans sa peau de faire sauter la planète. Un autre personnage, promis lui à une grande carrière, est en train de passer à côté par manque de confiance en lui, Dieu voulant l’aider décide donc d’envoyer Norma Jean Baker, alias Marilyn Monroe, lui redonner un petit coup de fouet. Dans un pays totalitaire, un homme bon veut devenir président et renverser le gouvernement avec des idées bonnes pour son pays mais n’a pas le talent d’un grand orateur, heureusement, Dieu lui envoie le plus grand poète grec pour l’aider dans sa tâche. Ensuite, c’est au problème des clochards que Dieu décide de s’attaquer en envoyant Louis XIV les aider à se sortir de leur misère. Puis c’est Al-Capone qui vient aider des policiers honnêtes à lutter contre la corruption, beau pied-de-nez à l’Histoire non ? Lui-même n’en revient d’ailleurs pas que Dieu ose lui demander ça ! Et enfin, le dernier « mort » à ressusciter pour la bonne cause et aider notre divin souverain, c’est Mozart qui va venir en aide à un enfant surdoué dont le père au lieu d’exploiter son talent, le brime !

Une écriture intelligente

20070116073226_t0L’intérêt de la BD ne consiste pas seulement à placer des personnages morts dans un contexte moderne, mais à redécouvrir rapidement qui étaient ses grands hommes. Chaque personnage est introduit par une petite notice biographique et lors de leurs interventions, des références plus ou moins subtiles sont glissées sur la vie des personnages, leur caractère, leurs actes, leurs discours… On imagine qu’en plus de s’être amusé à écrire sa BD, Tonino Benacquista s’est livré à un travail de recherches minutieux pour intégrer efficacement ces clins d’œil historiques. Cet album nous divertit tout en nous instruisant. Les histoires des personnages sont touchantes, chacun d’entre eux est pathétique tandis que son acolyte est drôle tant il semble à contre-emploi ou absolument anachronique dans ses expressions et sa façon de penser.

Une BD sous forme d’hommage

Verso_60282Dans cet album, chaque personnage obtient une rémission ou une récompense. On voit comment certains se rachètent, comment d’autres ne changeront jamais… Mais surtout, on voit un dessin fidèle aux traits de ses « glorieux » personnages dans la plus pure tradition franco-belge. Mais surtout, chaque histoire se termine par un dessin crayonné pleine page magnifique qui rend hommage à ce mort qui vient de sauver une personne et parfois agrémenté d’une petite pointe d’humour toujours fidèle à la mentalité du « mort » !

Tout est fait pour nous divertir dans cette BD que je vous conseille vivement, tout comme sa suite Dieu n’a pas réponse à tout (mais IL sait à qui s’adresser). Qui sait peut-être que certains se souviendront que Dieu – s’il existe – est bon et veut aider son prochain ?

Jérémy Engler


Découvrez également deux critiques de la mise en scène de sa pièce Un Contrat :

2 pensées sur “Dieu n’a pas réponse à tout, le coup de cœur de Jérémy va l’y aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *