Entretien avec Alain Touraine : Liberté, Égalité, Dignité à Mode d’Emploi

Alain Touraine nous parle de dignité à l’occasion du festival Mode d’emploi, organisé par la Villa Gillet et qui se termine ce dimanche 29 novembre, lors d’un entretien sur le thème : liberté, égalité, dignité. Une rencontre-témoignage optimiste !
Alain Touraine est un philosophe sociologue spécialiste de l’action sociale et des nouveaux mouvements sociaux et a étudié la société industrielle.

Société industrielle et société d’information-communication

Parler de fin des sociétés signifie la fin des sociétés qui se pensent et agissent dans le social. Alors comment se pensent les nouvelles sociétés ? En quels termes se pensent-elles si ce n’est plus en termes sociaux ? Dans une société industrielle le pouvoir c’est posséder des richesses industrielles. Alors que dans une société ancrée dans l’information et la communication, le pouvoir c’est de créer des représentations, d’influer sur des attitudes. Dans l’une le pouvoir est fondé sur le monde objectif et dans l’autre sur le monde subjectif.
Cette nouvelle forme de société implique selon Alain Touraine, que nous sommes dans un siècle où le pouvoir est total, c’est à dire à la fois économique, politique, culturel et idéologique. Et, il y a dans le monde trois empires totaux : la Chine, les États-Unis, et Daech. Daech est considéré comme un empire total car il maîtrise l’économie via le pétrole, la politique car il a recréé un califat, et le pouvoir de la communauté islamique. La nuance au niveau de l’être social est que l’on ne demande pas des droits mais le droit. L’Être social est un être créateur qui a une conscience de l’action, une réflexivité. Nous vivons la mutation d’une société industrielle, d’être humain créateur à une société créatrice et destructrice où l’on prend conscience de nous et de l’autre comme égal et différent. Par conséquent, nous changeons de situation et de caractéristiques en tant qu’acteur de la société. Aujourd’hui les interprétations sont centrales, c’est un monde où l’éthique commande la politique, où les droits fondamentaux sont au-dessus des lois. C’est la dignité incarnée par la France cette année.

Touraine
© Bertrand Gaudillère

La renaissance de la France

Alain Touraine applaudit l’attitude des Français face aux attentats commis sur notre sol cette année. Il nous explique pourquoi il considère que la France renaît. Enfant il a vécu la capitulation lors de la seconde guerre mondiale et la honte du pays à cause du régime de Vichy. Il passe sa vie a étudié les sociétés et il considère que cette France presque morte qui allait de chutes en chutes retrouve sa dignité et sa grandeur lorsqu’il assiste aux marches des Français après les attentats qui nous ont touchés en 2015. Pour lui, la marche du 11 janvier et la mobilisation des gens après le 13 novembre, qui sont des manifestations sans haine ni panique, seraient symptomatique d’une France qui retrouve sa créativité et se redresse dans un monde nouveau. Il observe chez les Français une forme d’estime de soi en tant qu’appartenant à ce pays. Ils se sont comportés en tant que sujets au nom des droits universels en défendant la liberté de parole qui est la base de la démocratie. Il n’a observé nulle part ailleurs de mouvements de cette ampleur. Alain Touraine comprend cette attitude des Français comme un tournant et un moment historique car, lorsqu’ils ont été touchés ils ont repris leur rôle de défenseurs de la liberté, en ajoutant de l’émotion à la raison.

Cependant il nuance tout de même son propos. Le constat de voir la France enfin créer du sens l’emporte sur la vision qu’il a eut au cours de sa vie lors de ses recherches. Selon Alain Touraine, si c’est un tournant majeur tout reste encore à construire. Nous vivons dans une société dans laquelle les gens sont refoulés pour leurs différences, leur misère, leur appartenance à un autre pays. Même si la France fait partie de ceux qui se sont le moins mal comportés, il faut garder le cap et continuer à avancer dans la dignité.

Un entretien sous le signe de l’humour et de l’optimisme !

Anaïs Mottet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *