Le grand bain: la comédie franchouillarde classique

Le grand bain de Gilles Lellouch, sorti cette semaine, avec beaucoup d’acteurs renommés tel que Benoît Poolvorde, Guillaume Canet et Virginie Eifira, nous offre le casting mais guère le bon moment que nous sommes venus chercher.

L’arnaque classique

L’humour est bas de gamme, le scénario inexistant, et les rebondissements prévisibles… Nous suivons une équipe de natation synchronisée masculine dans laquelle tous les membres de l’équipe ont des problèmes dans leur vie. Seule l’idée folle d’aller concourir pour les championnats du monde permet de les rendre heureux. Le thème est très intéressant, nous allons parler tant de dépassement de soi que du regard des autres, malheureusement le scénario n’est pas assez développé. On veut absolument que l’on ressente de la compassion pour ces personnages ; pour cela, il existe une astuce beaucoup trop courante : créer des drames. Gilles Lellouch fait passer en force les émotions par la vulgarité et la violence. Le problème est que les personnages ne sont à aucun moment présentés, nous ne pouvons ainsi rien ressentir lorsque nous les voyons se faire insulter ou tabasser. Donc nous sortons du film et la supercherie est dévoilée: on n’assiste seulement à des conflits et des moments d’émotions sans intérêt. Nous ne pouvons ni nous rattraper sur les blagues, car elles sont d’une lourdeur absolue, ni sur l’intrigue, puisque nous devinons aisément la fin ainsi que toutes les péripéties…

Une comédie bas de gamme qui ne reflète pas le talent des français

Faut il blâmer les producteurs ? Les personnes qui soutiennent ce film ? Le producteur regarde les chiffres et se dit « les comédies marchent faisons des comédies ». Le nombre d’entrées pour les mauvais films du cinéma français est énorme…Alors pourquoi allons nous voir ces films si tout le monde sait avant même leur sortie en salle que ce sont des navets ? Pour une seule chose: l’espoir ! L’espoir de passer un bon moment, de rire. Effectivement il y a pas de fatalité, il existe d ‘excellentes comédies françaises. Certaines sont même devenues des grands classiques: Astérix mission Cléopâtre, le dîner de cons, intouchables ou même dernièrement le sens de la fête. Donc non les  français ne sont pas uniquement bons à faire des comédies bas de gamme.

Les comédies sont capables du meilleur comme du pire…

Yann Saillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *