La grande épopée de la Vraie Fiancée

La vraie fiancée est une pièce d’Olivier Py, mise en scène par la compagnie de L’éternel été lors du festival d’Avignon 2016 à l’Alizé. Pleine de rythme et de fraicheur, cette pièce pour jeune public séduira petits et grands.

© Compagnie de l'éternel été/C. Manetta et L. Perrin
© Compagnie de l’éternel été/C. Manetta et L. Perrin

Un conte traditionnel

D’une durée d’1h05, le spectacle raconte l’histoire d’une jeune fille dont la mère est morte. Son père, après un remariage, installe sa nouvelle épouse dans le foyer familial. La Jeune Fille, spontanée et lumineuse, accepte avec beaucoup de joie cette nouvelle venue et la Petite Fille qui est avec elle. Cependant, très vite la belle-mère révèle son caractère cruel. Elle demande à la Jeune Fille des taches impossibles dans le seul but de s’en débarrasser. La Jeune Fille, désespérée, demande de l’aide à son père mais il ne la prend pas au sérieux. Elle demande aussi de l’aide à la Petite Fille mais cette dernière est entièrement muette et reste de marbre. C’est donc un ange qui vient en aide à la Jeune Fille, « l’ange des enfants qui travaillent ». La marâtre, au bout d’un certain temps décide qu’elle n’a plus besoin de la Jeune Fille, et la chasse du foyer. Seule dans la forêt, la Jeune Fille va rencontrer un Prince avide d’émotions fortes. Ils tombent immédiatement amoureux. Tout pourrait s’arrêter là ; si seulement la marâtre n’avait pas pour ambition de marier la Petite Fille à un Prince, elle aussi.

Ce conte très classique dans sa forme comporte tout d’une épopée vagabonde qui séduira les enfants de tout âge. Même si on déplore une langue qui s’entortille et qui se veut ultra-poétique, l’histoire reste prenante, et l’on retient les formidables passages de mise en abîme sur le théâtre, lorsque la Jeune Fille rencontre le Comédien.

© Compagnie de l'éternel été/C. Manetta et L. Perrin
© Compagnie de l’éternel été/C. Manetta et L. Perrin

Un théâtre de la spontanéité et de l’authenticité !

Pour cette mise en scène de Emmanuel Besnault, il y a quelque chose d’ancien, à la fois d’élisabéthain et de populaire avec cette estrade de bois ronde sur scène qui rappelle et le globe anglais et les tréteaux de la rue. Le conte prend alors ses lettres de noblesses pour enchanter le public. Les comédiens, à la fois narrateurs, chanteurs ou bretteurs, nous offrent le spectacle d’une bande de joyeux troubadours courants les routes. Dans sa sobriété, le décor conserve une certaine richesse, car elle est pleine de trouvailles et d’ingéniosité. D’abord surpris par la violence de ce conte qui nous apparaît dans toute sa cruauté malgré le ton bon-enfant de la pièce, on est ensuite séduit par tous ces personnages terriblement humains. De la colère au rire, en passant par l’indignation ou la compassion, cette troupe de talent nous permet de vivre de véritables moments d’émotions. Grâce aux chansons et à la musique jouée en direct sur scène par les artistes, la pièce prend des airs de music-hall, et ne manquera pas de séduire les enfants comme les adultes. Enfin, on rit beaucoup en regardant La vraie fiancée !

On ressort de cette pièce le sourire aux lèvres et, contents, il nous prend l’envie de regarder le monde avec des yeux d’enfants, d’être innocents, insouciants… N’hésitez pas à consulter les dates de leur tournée sur leur site internet, et à réserver vos places si la compagnie de L’éternel été passe près de chez vous !

Margot Delarue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *