Interview de Tristan Lopin humoriste

Avant de jouer Dépendance affective au Radiant-Bellevue vendredi 8 février, Tristan Lopin se confie à nous sur son spectacle et sur sa vie. 

 

Après t’être épanoui dans le métier de costumier et accessoiriste, tu as été reconnu pour tes talents de conteur et aujourd’hui te voilà humoriste. Peut-tu nous décrire un peu ton parcours ?
J’ai fais une école de cinéma à Paris. Ensuite j’ai effectivement été accessoiriste et costumier. J’ai rencontré Bérengère Krief lors d’un tournage de court métrage. Je suis devenu très pote avec et elle m’a aidé à me lancer.

Et aujourd’hui es-tu guéri de cette rupture ?

Oui sinon aujourd’hui je n’aurais pas pu écrire ce spectacle et le produire. Oui oui tout va très bien.

C’est grâce à ton spectacle ?

Non parce que je pense que c’était fini quand j’ai commencé à écrire le spectacle. C’est plus grâce à moi, à mes amis et au temps qui passe.

Quel conseil pourrais-tu donner à tous ces cœurs brisés ?

Je dirai qu’il faut prendre le temps d’être un peu triste, on cherche toujours à esquiver ces moments là, à voir du monde tout le temps. Alors qu’en vrai ces moments, où l’on passe beaucoup de temps à pleurer, vont forcément arriver. Autant qu’ils arrivent le plus vite possible comme ça au moins ils sont arrivés, c’est passé.

Évoques tu d’autre sujet dans ton spectacle que celui de ta rupture amoureuse ?

L’histoire débute avec une rupture amoureuse et ses conséquences sur la vie de tous les jours, mais le spectacle évoque aussi une tante un peu raciste et homophobe. En faite le thème de la rupture amoureuse est un prétexte pour parler des dérives de notre société.

Nous savons que la musique tient un rôle essentiel dans ta vie et dans ton spectacle, quel est ton artiste préféré ?

Alors moi celle que j’écoute le plus souvent je crois que c’est Britney Spears. Je l’écoute beaucoup le matin quand je me réveille pour avoir la pêche. J’oscille avec des choses très punchy comme Britney et des trucs très tristes comme Barbara, beaucoup plus mélancolique. Mais oui la plupart du temps c’est Britney.

Il y a un titre qui te booste avant de monter sur scène ?

Pendant longtemps j’ai écouté Work bitch de Britney ça, sa marche pas mal. Après dernièrement je vais écouter pas mal Copines d’Aya Nakamura. Ca marche pas mal !

Avais-tu imaginé un jour monté sur les planches ?

Non parce que moi, comme je te l’ai dis, j’étais vraiment parti pour réaliser des films donc non c’était pas du tout quelque chose qui était prévu. Mais finalement quand j’ai fais ça la première fois ça m’a paru tellement évident que je me suis plus posé la question.

Qu’est-ce que la célébrité a changé pour toi ?

La célébrité c’est un grand mot. Je dirai que c’est plutôt le regard des autres qui change, ça a des avantages et des inconvénients. Ça a rien changé de particulier, ce qui a changé à la limite c’est qu’on me reconnaît dans la rue et que ma vie est plus publique qu’avant. Mais sinon dans ma vie quotidienne ça a pas changé grand chose, j’ai toujours les mêmes amis, je vois toujours les mêmes gens. Ouais pas grand chose finalement c’est tant mieux je pense !

Pour tous les gens qui rêvent d’être humoriste tu as des conseils à leur donner  pour réussir à arriver là où tu en es?

Déjà je pense qu’il y a beaucoup de gens qui rêvent d’être humoriste genre Kev Adams ou Gad Elmaleh. Mais je pense qu’on peut être un très bon humoriste sans être eux. Un conseil, que j’aurais à donner pour faire ce métier là c’est qu’il faut beaucoup travailler, beaucoup écrire , beaucoup jouer. Moi j’ai beaucoup tracté à la sortie de mes spectacles pour faire venir les gens. Il faut avoir beaucoup de détermination. Il faut pas lâcher l’affaire . Et il ne faut pas refaire ce que les autres ont déjà fait avant. C’est pas parce qu’il y a des choses qui ont marché qu’il faut les répéter, justement il faut essayer de trouver quelque chose de personnel et de puiser dans son intimité pour en parler aux gens.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Là on a déjà une grosse tournée qui arrive. On va sûrement avoir des choses qui vont arriver dans l’année, c’est pas encore officiel alors je peux pas en dire plus. Mais il va y avoir des choses chouettes et on a déjà une belle tournée qui s’annonce.

Propos receuillis par Léonie Schroeder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *