LA PLAYLIST DU MOIS DE DÉCEMBRE : AU COIN DU FEU 

Il est 22 heures, vous êtes sur votre canapé, dans votre lit, dans un endroit où le calme règne, vous êtes bien. Vous regardez par la fenêtre, vous avez envie que le temps s’arrête encore un peu, profiter d’un moment au coin du feu. Il est temps d’accompagner ce doux moment d’un petit air musical. Mais, vous ne savez quoi écouter… Ne vous inquiétez pas, l’Envolée Culturelle l’a pensé pour vous. Les rédactrices et rédacteurs vous proposent leur morceau du moment, celui qu’il mettrait dans ce cocon doux et hivernal du mois de décembre. (Image mise en avant : The Guardian © Popperfoto)

Pinterest - Urban Village-VintagePinterest © Urban Village-Vintage

 

Pour cette playlist, au coin du feu, j’ai choisi deux de mes morceaux « réconforts ». Vous savez, ces titres dont vous ne vous lassez jamais, dont vous avez envie de fermer les yeux quand vous les écoutez? Vous vous sentez bien et apaisé. Et bien pour moi, c’est le cas pour l’EP d’Alex Turner. D’une part, pour le film Submarine que je vous invite vivement à regarder, et d’autre part, pour ce magnifique EP à écouter sans plus attendre ! Cet album accompagnerait parfaitement un moment calme d’une soirée hivernale. 

Les rédactrices ont joué le jeu « au coin du feu » : 

Marion : 

« Je l’ai choisi car cette musique réchauffe, un peu comme les flammes d’une cheminée. On a envie de danser autour d’un feu quand on l’entend. » 

 Candice : 

« Depuis que l’Épicerie Moderne a annoncé le retour de Kevin Morby en solo, j’écoute ce morceau en boucle. L’ambiance est intimiste, c’est un morceau qui suspend le temps. Rendez-vous le 14 février prochain, de quoi passer une superbe Saint-Valentin. » 

« Restons dans le jazz : Hizuru propose de redécouvrir la musique traditionnelle japonaise mais en l’enveloppant d’influences jazz. Sortez votre plaid et votre meilleur jeu de société, lancez l’album d’Hizuru. Il ne manque qu’un feu de cheminé.  » 

tumblr - sirobtepTumblr © sirobtep

 

Ambre : 

« Pour le thème « Au coin du feu », je pense que n’importe quelle chanson du dernier album de James Blake conviendrait, mais j’ai préféré choisir la reprise de Don Mclean qu’il a diffusé…. le 24 décembre 2017 ! Quoi de plus parfait pour passer Noël au chaud ? Vincent, c’est un hommage à Vincent Van Gogh sublimé à la fois par le piano et la voix de James Blake, réconfortant et nostalgique, il ne manque plus que l’odeur et la sensation du feu de bois. » 

“On reste en Angleterre pour ma sélection avec la talentueuse Marika Hackman, qui nous a offert cette année un troisième album rock dynamique et engagé. Mais c’est dans son premier LP, We slept at last, que nous pouvons retrouver Claude’s Girl et ses sonoritées douces et envoûtantes. A l’aide d’une guitare folk et de sa voix enchanteresse, elle nous berce et nous emmène dans sa quête de sérénité, de quoi méditer en musique.”

Elisabeth : 

« Comme un petit goût d’été pour attaquer l’hiver, petit air insouciant et naïf contre le mal de tête. Les deux ensemble comme la météo du jour : températures négatives sous le soleil. » 

Pauline : 

« La solitude contrainte est devenue une plaie et un mal pour la société en général ; inhibition, humiliation, peur, contrainte hétéronomique ou que nous nous imposons. Parfois, il suffirait d’être dans les bras de quelqu’un, d’un ami, d’un être cher pour retrouver des traces et guider nos pas hors de l’errance. Et « Into my arms » s’avère être une ballade dans et hors les brumes.  La voix profonde et paisible du crooner Nick Cave nous plonge dans les affres de l’amour, parce qu’après les maux et mots funèbres, vient la réconciliation. Et les bras. » 

« Cette chanson accompagnée par un violon grinçant nous fait entrevoir une forêt enneigée et des paysages sinueux et tortueux, méandres de l’imagination. Et dans cette période où les corps se crispent, s’enroulent sous des plaids, s’entassent sous des pulls et des vêtements chauds et réconfortants, il est bon de se laisser tenter par une imagination consolante qui nous transporte dans des hauteurs, dans la douceur, enfin dans la fascinante voix et voie de « The Curse ». » 

Bonne écoute à tou.tes ! 

Article rédigé par

Lucile Lucile Sauverzac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *