Le Concert Sans Retour ou l’envie d’y retourner !

Le Cinq de Cœur, ensemble vocal composé de cinq chanteurs, a fait battre les cœurs au rythme des grands classiques de la chanson internationale cet été au Festival Off d’Avignon.
Avec leur nouveau spectacle Le Concert Sans Retour, ces cinq artistes ont ensoleillé les vacances de nombreux festivaliers. D’ailleurs, leur spectacle a reçu le Prix du Public du Meilleur Spectacle Musical du Festival Off.
Cette compagnie a vu le jour dans les années 90. Composée de chanteurs talentueux, expérimentés et touchants, elle crée Chasseurs de sons en 2006 ; s’ensuit le spectacle Métronome, élaboré en contribution avec Pascal Légitimus en 2009. Compagnie généreuse et aimant son public, le Cinq de Cœur ne pouvait que revenir au Festival Off pour pousser la chansonnette. Affaire pliée avec brio dans Le Concert Sans Retour, mis en scène par Merim Menant ; spectacle salué par la critique et le public. Que demander de plus ?

©Jérome Presbois
©Jérome Presbois

Boum, quand notre cœur fait boum…

Spectacle nommé aux Molières 2015 dans la catégorie des spectacles musicaux, nous n’avions certes pas envie de rater ça. Et c’est ainsi que nous nous y sommes retrouvés.
Il est 12h20, la salle est bondée en cette fin de mois de juillet et pourtant, nous ne mourrons pas de chaud. Rien de tel qu’un spectacle frais et revigorant pour bien commencer la journée ! L’appréhension est à son comble : ce spectacle en vaut vraiment la peine, nous-a-t-on répété. Nous espérons donc ne pas être trop déçus. Et ce n’est certes pas le cas, je dirais même mieux, ces artistes ont surpassé nos attentes – ils ont su nous surprendre. Nous avons ri, nous avons rêvé, nous avons savouré la beauté du chant a cappella… Bref, on est sorti avec un sourire grand comme ça.

Finesse, Inventivité et Humour sont au rendez-vous

Le Concert Sans Retour commence sur un air solennel et froid : cinq chanteurs majestueux entrent en scène et commencent à nous interpréter des musiques tout droit sorties du répertoire romantique allemand. L’originalité, c’est qu’ils chantent a cappella. Magnifique certes, mais on craint que le spectacle soit un peu ennuyant à la longue. Et les chanteurs eux-mêmes sont de notre avis. Là débutent des échanges chantés et dialogués, décalés et drôles, sur la prononciation difficile des mots en allemand, l’aspect un peu soporifique de leur répertoire… Jusqu’à la proposition fatale de changer de répertoire introduite par une des deux sopranos. Cette idée brillante ouvre alors les horizons vers un répertoire très varié, de la chanson française au jazz américain en passant par le rock et la chanson traditionnelle bretonne (et oui !). Schubert côtoie alors les Scorpions, Mylène Farmer, Nina Simone, Roger Glover… Chaque artiste a son moment de gloire en quelque sorte : Fabian Ballarin, le baryton, fait rêver dans son « I Feel Good » de James Brown ; on rit à en pleurer lorsque Patrick Laviosa, le ténor, interprète Luis Mariano vêtu d’un poncho coloré et d’un sombrero démesurément grand ; Sandrine Mont-Coudiol, la contre-alto, nous émeut particulièrement lorsqu’elle reprend Dalida ; nous restons abasourdis devant l’interprétation d’une gwerz bretonne de Karine Serafin ; la seconde soprano, Pascale Costes, enchante le public dans « I Put A Spell On You » de Nina Simone. Bref, nous voilà embarqués dans une belle aventure musicale, interprétée par des artistes on ne peut plus talentueux.

©Delalande/Sipa
©Delalande/Sipa

J’aurais voulu être un artiste !

Leur technique vocale et leur inventivité sont irréprochables : un répertoire sans limite et des voix s’accordant à merveille. Nous avons particulièrement été sensible à la voix d’une des deux sopranos, celle de Pascale Costes, capable d’imiter le saxophone dans « I Put A Spell On You »… Original, impressionnant et tellement drôle…

Seul le titre du spectacle est trompeur : nous n’avons qu’une envie, c’est d’y retourner. Alors bravo à cette superbe compagnie, on attend déjà avec impatience leur prochaine création.
Spectacle actuellement en tournée dans toute la France ; vous pourrez le retrouver dans le département du Rhône le 30 janvier 2016 à Brignais et le 26 avril 2016 à Chassieu. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site internet : cinqdecoeur.com

Sarah Chovelon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *