L’illusion d’un couple, les apparences sont souvent… comment dit-on déjà ? Trompeuses

Les apparences est le troisième roman publié par Gillian Flynn. Cette auteure après avoir écrit Les lieux sombres et Sur ma peau devient avec son dernier livre l’une des reines incontestées du thriller psychologique. Que de suspenses et de rebondissements tout au long de ces 687 pages, bien au-delà de ce que l’ont pourrait imaginer. On en vient même à se demander si finalement Gillian Flynn n’est pas un peu « frappée » pour en arriver là.

« Aussi terrible que sublime » le magazine Elle / Grand prix des lectrices Elle policier

Amy et Nick un couple d’apparence normale

Amy et Nick forment un couple heureux, du moins en apparence. Ils sont beaux, jeunes, ils s’aiment et ont une vise aisée dans leur bel appartement de Manhattan.
Lorsqu’ils perdent tous deux leur emploi, à cause de la crise financière, ils décident de quitter New York pour s’installer dans le Missouri, là où Nick est né et où il a passé toute son enfance. C’est le premier élément déclencheur… La première fissure, l’arbre qui cache la forêt. Leur vie change totalement, les codes ne sont plus les mêmes. Nick prend un bar avec sa sœur jumelle, Amy reste à la maison…Arrive alors la date de leur cinquième anniversaire de mariage, que vont-ils s’offrir comme cadeau ? Ils semblent y réfléchir chacun de leur côté puis Amy disparaît et la maison est saccagée.

image les apparences

Un suspense psychologique d’une rare intensité, un machiavélisme au paroxysme

Une seule chose prévisible dans ce roman, une seule chose que l’on peut qualifier de « classique » : tout accuse Nick le mari. Il aurait assassiné son épouse et aurait fait disparaître son corps. Des preuves semblent d’ailleurs le confirmer. Pourquoi ? Eh bien parce qu’en fait, Amy est riche, très riche…Mais d’où vient cette richesse ? Je laisse au lecteur le soin de le découvrir page après page, chapitre après chapitre dont le couple est le narrateur (un chapitre est narré par Nick, le suivant par Amy et cela tout au long du livre). Amy a disparu, le décor est planté. C’est là que tout commence vraiment. Que faut-il faire lorsque l’on découvre que l’on connaît très mal la personne avec laquelle on partage son existence ? Car Amy avait des secrets, elle cachait beaucoup de choses à Nick. Des choses tout à fait anodines mais pas seulement…

Une seule question : comment un couple « modèle » bascule dans une si sombre histoire ?

Il est difficile de parler de ce roman tellement surprenant et amoral sans en dévoiler le contenu. Il serait dommage que le futur lecteur sache tout avant de commencer sa lecture. Il reste une seule chose à faire : se plonger dedans. Page après page, au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture, on hallucine. Gillian Flynn maîtrise l’art du thriller d’une main de maître. Elle dissèque la vie de couple avec tout ce qu’elle peut comporter comme secrets, comme trahisons, comme mensonges. Mais là, c’est puissance dix et au-delà de tout ce que l’ont pourrait imaginer. C’est une véritable symphonie paranoïaque. Le lecteur n’est pas au bout de ses surprises et va se demander jusqu’où l’être humain est capable d’aller dans l’horreur ! Avis aux amateurs du genre, c’est un véritable bijou !

Les apparences font actuellement l’objet d’une adaptation cinématographique de David Fincher avec Ben Affleck.

Marie de Kako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *