Les petites phrases quotidiennes se livrent avec Philippe Delerm

Philippe Delerm, un écrivain des petites choses

Appartenant au courant minimaliste de la littérature française, l’auteur prend pour point de départ de ses différents recueils de textes les détails qui rythment notre vie. Après La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules où il décrit différentes sensations éphémères comme la madeleine proustienne qui permettent au lecteur de faire émerger un souvenir sensoriel, Dickens, barbe à papa et autres nourritures délectables où la littérature se mélange à l’alimentation en passant de la nourriture spirituelle à celle plus consistante, Philippe Delerm écrit en 2012 le recueil Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long. Par ce dernier recueil, il nous offre ainsi une étude de quelques phrases parsemant plus ou moins nos vies à travers différents instants de vie tels les jeux de société, la télévision, les dîners au restaurant, les courses aux supermarchés, le décès d’un proche mais aussi les fausses excuses.

philippe delerm

« Dans la liste des précautions oratoires, celle-ci occupe une place à part. Elle souhaite jouer la surprise par sa forme, une vulgarité appuyée qui aurait pour mission de gommer à l’avance le pire des soupçons : une pensée réactionnaire », extrait du chapitre intitulé « Je vais passer pour un vieux con »

Les traits de caractères des mots

Par son analyse de ces différentes sentences communément prononcées, Philippe Delerm nous montre la posture qu’elles impliquent et par delà même l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons pour en arriver à se trouver dans des situations telles qu’il est possible de dire l’une d’elles. C’est à travers le vocabulaire, la grammaire, la syntaxe, l’intonation donnée à ces phrases simples et toutes faites que l’auteur pose un regard critique sur notre comportement actuel. Son analyse ne s’appesantit pas la technique mais reste sur des remarques compréhensibles par tous – nous ne sommes pas tous grammairiens – puisque nous sommes tous concernés par ces petites phrases qui en disent long.
Prenons pour exemple l’exclamation « C’est moi ! » que nous avons tous dites au moins une fois à l’interphone en arrivant chez quelqu’un qui nous attendait et qui par cette attente met en évidence notre personne propre, l’attention qu’on y porte, et ainsi, la reconnaissance possible de notre arrivée quand bien même nous utiliserions le pronom « moi » au lieu de notre nom pour nous annoncer.
Autre exemple, l’argument bien connu du « Ca passe trop tard » afin d’expliquer que nous ne pouvons pas regarder les émissions culturelles. À l’heure d’Internet et des replay, avouons que nous faisons preuve de mauvaise foi et que le fait de regarder la première partie de soirée ne dépend pas uniquement de la programmation mais du sentiment rassurant de faire comme tout le monde.

je vais passer pour un vieux con« Ils ne sont pas hypocrites. Mais ce qu’ils aiment, c’est regarder en même temps que les autres. Il y a une consolation métaphysique dans cette sensation de présent partagé. L’essentiel est de vivre avec. » extrait de Ca passe trop tard

Pour terminer cet article, « Je vais passer pour un vieux con » mais je tiens à vous préciser que C’est à voir, et qu’aucun d’entre vous n’aura l’excuse du J’étais pas né pour ne pas connaître cet auteur contemporain. Je vous conseille de lire ses autres recueils, et ça C’est vraiment par gourmandise. Je suis sûre que vous trouverez un moment de lectures approprié pour ce recueil où chaque chapitre ne dure que trois pages environ. Et cette semaine que faites-vous ? Et ce soir ?

 

Mathilde

2 pensées sur “Les petites phrases quotidiennes se livrent avec Philippe Delerm

  • 14 septembre 2014 à 21 h 31 min
    Permalink

    Je n’ai jamais rien lu de cet auteur, mais j’avoue que le titre est plein de promesses

    Répondre
  • 26 octobre 2014 à 19 h 51 min
    Permalink

    Le recueil tient effectivement toutes les promesses du titre et de l’article! Difficile maintenant de faire comme si on ne savait pas en prononçant certaines phrases 😉

    Certaines phrases sont tellement bien racontées et imagées qu’elles pourraient être mises en scène, vous ne pensez pas?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *