Marco Mancassola à la recherche du bonheur

Marco Mancassola est un écrivain italien né en 1973 à Vicence. Romancier et scénariste, il vit actuellement à Londres. Il a publié plusieurs romans en italien dont Il mondo senza di me (2001) et La vie sexuelle des super-héros (2008), paru en 2011 en français chez Gallimard. Il est également l’auteur de la trilogie Les Limbes (trois récits visionnaires), paru en 2010 dans la collection Du monde entier. En 2007, il écrit le scénario du film All’amoreassente d’Andrea Adriatico. Avec Les Désertés, il raconte l’aventure de deux hommes en quête d’un mystérieux chaman capable de guérir tous les maux.

Le désert des hommes

Les désertésTranchant avec la veine baroque et fantastique qu’on lui connaissait avec La Vie sexuelle des super-héros, Marco Mancassola nous livre ici un récit intimiste et sentimental. Publié sous le titre original Gli amici del deserto, ce road book entraîne le lecteur dans les lieux désertés de la Californie et de l’Arizona. Jeune trentenaire, le narrateur vient de quitter Milan où il a tout perdu : son travail, son argent, et la femme qu’il aime, celle qu’il surnomme la « reine triste de toutes les femmes » et qu’il n’a su aider face à la terrible dépression qui la frappait depuis des années. Réfugié dans le monastère de Big Sur, où vit son frère Rudi, il mène une existence calme, loin du monde et de ses déceptions, rythmée par la vie paisible de la communauté de moines. Mais il est bientôt rejoint par son ami d’enfance, Danilo, comédien et comique, et tout aussi perdu par la vie que lui. Déprimé, quitté par sa femme, mis à la porte par le café-théâtre dans lequel il se produisait, accro aux antidépresseurs, ce dernier a tout quitté pour convaincre son meilleur ami de le rejoindre dans une quête improbable. Plus que l’histoire d’un homme en proie à ses démons intérieurs, Les Désertés raconte avec lucidité l’histoire d’une génération perdue, exclue du marché du travail et peinant à trouver ses marques dans une société de plus en plus hostile, dévaluant l’homme à son simple statut de valeur marchande: « Comment un être humain pouvait-il s’apprécier, s’estimer, dans une époque qui ne l’aimait pas mais qui le méprisait ? ».

Un conte mélancolique

Le roman va rapidement prendre les allures d’une folle aventure dans le désert où les deux protagonistes partent à la recherche d’un mystérieux chaman censé guérir les maux de l’âme. Cet étrange duo, l’un comique, l’autre sceptique, va ainsi se lancer à la conquête du désert de l’Arizona dans l’espoir de trouver, si ce n’est la rédemption, au moins un peu de sérénité. Flirtant avec le mysticisme et le new age, l’auteur traite du mal moderne avec justesse et autodérision. Renonçant à cette société qu’ils ne comprennent plus, nos deux héros partent à la recherche de nouvelles réponses dans un désert plus humain que les grandes cités surpeuplées. Sorte de conte mélancolique, Les Désertés retrace la quête de sens de deux hommes perdus par la vie, dont l’amitié est sublimée par les touches de poésie d’un style simple, aussi joyeux que brutal, d’un auteur décidément plein de surprises.

Héloïse Geandel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *