Millénium : le retour coup de coeur de Marie

Vous avez aimé les Millénium de Stieg Larsson ? Découvrez en un avec David Lagercrantz…
La saga Millénium de Stieg Larsson avait connu un succès retentissant. Ce quatrième tome (ayant fait l’objet d’un débat quelque polémique) est-il à la hauteur des autres tomes ? Lecteurs, lectrices, lisez-le et faites-vous votre propre opinion !
Dix ans jour pour jour après la sortie de Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (premier tome de la saga Millénium) en Suède, le quatrième tome, fait son apparition fin août 2015. Millénium 4, Ce qui ne me tue pas a été écrit par David Lagercrantz. Comme les précédents tomes, il a été édité aux éditions Actes Sud.

Un thriller à la pointe de la nouvelle technologie…

couverture millénium 4Si vous pensez que les nouvelles technologies ne sont pas faites pour vous, Ce qui ne me tue pas, Millénium 4 vous prouvera le contraire. Ce thriller aborde le thème de l’intelligence artificielle. Un professeur de renommé mondiale en intelligence artificielle, Frans Balder, contacte le journaliste Mikael Blomkvist afin de lui transmettre des révélations. Révélations très sensibles puisqu’elles concernent le service de renseignement des Etats-Unis. C’est le style de scoop que Mikael Blomkvist attend pour redorer la couverture de son magazine Millénium. Le co-fondateur du magazine Millénium habitué à publier des révélations chocs n’hésite pas à se plonger dans le domaine de l’intelligence artificielle et l’espionnage industriel.

Tout devient plus complexe lorsqu’une hackeuse génialissime fait son apparition…

Une hackeuse essaye de pénétrer les serveurs de la NSA (National Security Agency). Cette dernière n’est autre que Lisbeth Salander. Notre chère Lisbeth, très présente dans les tomes précédents de Millénium, est de retour et fidèle à elle-même. Essayant de décrypter un fichier explosif, Frans Balder prend contact avec elle. Il a besoin d’elle. Une question subsiste : Pourquoi fait-il appelle à Lisbeth ?
Entre Mikael qui souhaite écrire l’article idéal et Lisbeth qui veut rétablir la justice, les deux amis ne semblent pas être sur la même longueur d’ondes… et pourtant, un évènement va les rapprocher et les amener à collaborer…

Un thriller qui ne laisse que peu de répit au lecteur…

7779566001_lisbeth-personnage-de-la-saga-milleniumLorsque le professeur Frans Balder est retrouvé assassiné chez lui et qu’il ne reste que son fils, August, a priori autiste, la traque commence. Qui voulait sa mort ? Ses recherches top-secrètes mettaient-elles en danger certaines personnes ? Pourquoi son fils semble représenter un danger pour les meurtriers ? Le lecteur se pose de nombreuses interrogations, qui au fil du livre trouvent leurs réponses. Le rythme du livre est effréné : trente-trois jours, du 1er novembre au 3 décembre, répartis en trente et un chapitres, c’est le temps qu’il faut à Mikael et à Lisbeth pour parvenir à résoudre le mystère qui entoure le professeur Frans Balder.

Un roman moins politique que les précédents…

Si vous avez trouvé que les Millénium étaient trop axés sur la politique, ce nouvel opus vous réconciliera avec cette saga. Pas de groupes secrets, d’alliances avec le gouvernement suédois, juste de l’espionnage à haute dose avec la NSA.
A travers une intrigue passionnante et de nouveaux personnages attachants comme le professeur Frans Balder, David Lagercrantz réussit à faire vivre de nouveau les personnages cultes crées par Stieg Larsson.

Si par hasard vous n’avez pas lu les tomes précédents (Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, La Reine dans le palais des courants d’air écrit par Stieg Larsson) ; je vous les recommande vivement, et si vous êtres plus cinéphiles n’hésitez pas à regarder les trois adaptations cinématographiques réalisées en version suédoise par Niels Arden Oplev et le premier tome revisité à l’américaine par David Fincher.

Marie Barday

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *