Moi moche et méchant 3, Gru en demi-teinte

À L’Envolée Culturelle, nous avons su garder une âme d’enfant. Aussi c’est avec une certaine impatience que nous sommes allés dans une salle obscure pour retrouver Gru et ses Minions, de retour ensemble après une sortie solo des personnages jaunes sur grand écran.

Un troisième opus en continuité

Ce troisième film se place dans la continuité de l’histoire des deux films précédents. On retrouve donc Gru toujours père adoptif des trois jeunes filles, Agnès, Edith et Margaux qui ne semblent pas avoir grandi depuis le premier film. On retrouve également Lucy, la femme de Gru qu’il avait rencontrée dans le deuxième film. Au début de l’histoire ils sont tous deux toujours agents pour le AVL comme à la fin de Moi moche et méchant 2. Au rayon des nouveautés, nous avons un nouveau super méchant dont le nom est Balthazar Bratt. La version française manque ici un jeu de mots puisque brat signifie en Anglais un enfant au mauvais comportement. Cela va de pair avec la traduction assez malheureuse du titre du film puisque le titre original est Despicable Me (Détestable moi). Autre nouveau personnage Dru, le frère jumeau caché de Gru. Petit clin d’œil sympa, dans la version Française, il est joué par Arié Elmaleh le frère de Gad qui fait quant à lui la voix de Gru.

085786

De gros clins d’œil aux années 1980

Cela s’adresse peut être plus aux parents qui vont aller voir le film avec leurs enfants, mais Moi moche et méchant 3 est bourré de références aux années 1980. Ainsi on retrouve chez le super méchant un costume kitch au possible qui rappelle fortement ceux que pouvait porter Prince. Le film fait également plusieurs références au fameux Rubix Cube, de retour à la mode ces derniers temps. On peut également citer le Walkman, le piano guitare…
La musique également est une référence aux années 1980 avec notamment Michael Jackson et le fameux moonwalk.
Enfin la référence à cette décennie se fait par une certaine forme de moquerie des séries télé un peu kitch de cette époque… Et que dire de la coupe de cheveux particulièrement épouvantable de Balthazar Bratt, avec la question suivante: les hommes se sont ils vraiment, un jour, coiffés comme cela ?

8bfd52e80367702558dc6a94e4200

Un film en demi-teinte

 Amateurs du premier film c’est avec une certaine impatience que nous sommes allés voir le troisième opus. En vérité assez tôt dans le film nous avons été déçus. Premier motif pour être désappointé est le rôle des minions. Peut-être que l’équipe de production avait peur d’une certaine saturation des petits personnages jaunes après le film solo qui leur avait été consacré, mais le ressenti ici est qu’ils sont plutôt absents du film et que les scènes où ils apparaissent n’apportent finalement pas grand-chose. La même remarque pourrait être faite avec les personnages des trois filles. Le personnage du frère est un peu plat et semble un peu sous-exploité.

Ce film n’arrive pas vraiment à capturer l’alchimie et l’humour du premier film. Toutefois, cela reste un divertissement agréable.

Jeremy Young

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *