Perdu dans les méandres de l’hypnose avec le coup de cœur de Jérémy pour Lost Brain

Lost Brain est un manga de Akira Ootani et Tsuza Yabuno, publié par la maison d’édition Kurokawa en 3 tomes à partir de septembre 2009. Ce manga est de type shônen et est donc à destination des adolescents mais attention, il ne s’agit pas d’un shônen de type aventure et fantaisie comme Dragon Ball, Naruto ou One Piece mais plutôt d’un thriller dont l’intrigue rappelle un autre succès du genre Death Note.

Une partie d’échecs intense

lost-brain-launchLost Brain est donc un manga qui ressemble à Death Note, le manga de Tsugumi Oba et Takashi Obata, qui a canonisé en France le style du thriller psychologique en manga. L’histoire de Death Note est celle d’un lycéen doué d’une intelligence hors du commun qui méprise le monde qui l’entoure et qui décide donc de le purifier en tuant tous les criminels à l’aide d’un cahier…
Dans Lost Brain, le héros est également un lycéen. Il est si doué qu’il en devient complètement misanthrope. Il découvre alors par hasard l’hypnose grâce à Itsuki Kuonji, l’oncle d’une de ses camarades de classe qui fait une démonstration dans son lycée. Devant la puissance de la transe, Ren Hiyama décide de passer maître dans cet art afin de révolutionner le monde. Il pense qu’en plongeant les humains dans une transe permanente, il leur permettra d’accomplir de meilleures choses puisqu’ils agiront sans entraves.
A l’instar de Light (Raito) Yagami, dans Death Note, une fois son plan mis en place, il se retrouve confronté à un enquêteur aussi brillant que lui, sinon plus, qui tentera de déjouer son projet. Débute alors une partie d’échecs entre Ren Hiyama et Itsuki Kuonji pour damer le pion de l’autre. Tandis que Ren Hiyma essaye d’éliminer son rival sans se dévoiler, Itsuki Kuonji lui tente de découvrir son identité en traquant tout type d’indices.
Tous deux se tendent mutuellement des pièges et la bataille entre ces deux maîtres de l’hypnose est haletante et passionnante.

« Vous n’êtes pas humains, vous n’êtes que des déchets mais je ne vais pas me contenter de nettoyer les déchets, je peux vous hypnotiser et faire de vous des êtres forts, inflexibles… »

L’hypnose, thérapie ou annihilation ?

lost-brain-kurokawa-2Ren Hiyama et Itsuki Kuonji voient tous deux dans l’hypnose un moyen de sauver le monde. Kuonji voit l’hypnose comme une thérapie capable d’aider les gens à aller mieux, Hiyama pense la même chose et veut utiliser l’hypnose pour leur ôter la faiblesse humaine qui est selon lui, la cause de la pourriture de la condition humaine. Ainsi, il met en place une hypnose de grande envergure qui lui permettra de plonger en transe tous les « déchets » qui renaîtront donc sans faiblesse. Si cette technique peut effectivement servir à rendre meilleure la vie des gens, alors oui, on peut considérer que l’hypnose est une réelle thérapie et c’est bien en ce type d’hypnose que croit Itsuk Kunoji. Cependant, en tant qu’hypnotiseur ayant des valeurs et une déontologie, il n’accepte pas que les gens vivent une vie meilleure en étant manipulés. Pour lui, l’hypnose thérapeutique doit servir à accompagner les gens à passer au-delà d’un traumatisme mais la volonté de l’hypnotiseur ne doit jamais se substituer à celle du patient. Or c’est justement ce que fait Ren Hiyama en obligeant implicitement les gens qu’il a hypnotisés à faire certaines actions qu’ils n’auraient pas réaliser seuls. C’est ainsi qu’il réussit à faire se suicider sous hypnose des « sujets » en leur occultant l’idée que ce qu’ils font les mènera à la mort. Dans ce cas, l’hypnose devient un moyen de contrôle, voire un moyen de commettre des crimes et non plus un moyen d’aider. L’hypnose mal utilisée peut mener à ces excès… Alors qui va gagner ce duel entre les deux meilleurs hypnotiseurs de la planète ?

La vertu de ce manga, au-delà de son histoire, est de montrer les dérives et dangers de l’hypnose tout en expliquant ses vertus thérapeutiques mais aussi et surtout les différentes techniques d’hypnose. Un manga à découvrir au plus vite !

Jérémy Engler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *