Personne ne le croira, Patricia MacDonald

« Le mal, le vrai, celui qui est à l’œuvre dans les romans de Patricia MacDonald est d’autant plus insoutenable qu’il émane de personnes et de milieux à priori « normaux ». »

Publishers Weekly

Patricia MacDonald, invitée du festival des Quais du Polar de Lyon du 27 au 29 mars 2015, est l’auteur de nombreux best-sellers tous publiés dans la collection Spécial Suspense. Elle est sans conteste l’une des reines du thriller psychologique. Avec ce dernier roman « Personne ne le croira » on se retrouve plongé en plein cauchemar familial et une seule question hante le lecteur au fil des pages : le côté noir de l’être humain peut-il être plus fort que l’amour ?

Une famille américaine ordinaire

Le décor est planté, le lecteur fait connaissance avec Hannah, son mari Adam et leur adorable petite fille Cindy. Ces derniers n’aspirent qu’à une vie paisible et sans histoire. Ils habitent un petit appartement, ont chacun un emploi, des amis, tout ce qu’il y a de plus normal…

L’envers du décor

Le lecteur est renvoyé 18 mois plus tôt. Une scène dans un jardin à la fin de l’été à Nashville. Une petite fille Sydney jardine avec sa grand-mère Hannah. Sa maman Lisa, étudiante en médecine, travaille, rivée à son ordinateur. Lorsqu’elle s’est retrouvée enceinte à 16 ans, elle a tenu à garder son bébé et à continuer ses études, persuadée qu’elle deviendra un grand médecin. Elle est une élève surdouée. Elle a toujours eu un train d’avance, elle a sauté plusieurs classes. En revanche, elle a toujours eu des problèmes de sociabilité, comme si elle était en décalage. Ses parents lui vouent un amour sans borne, persuadés que ces problèmes là sont une conséquence du fait qu’elle soit si brillante. Elle a du mal à trouver sa place. Même si cela n’est pas toujours simple pour eux, ils sont là pour la soutenir, ils ont confiance en elle.

Le jour où tout bascule

En ce début de soirée, Adam rentre du travail suivi peu après de deux policiers qui viennent interroger Lisa au sujet de la mort de son petit ami Troy.

Au vu de ses déclarations et compte tenu du déroulement de l’enquête, Lisa est conduite au commissariat de police. Laissée en liberté dans un premier temps, elle sera incarcérée jusqu’à son procès pour meurtre.

© Patricia Mac Donald au festival des Quais du Polar de Lyon © Jérémy Engler
© Patricia Mac Donald au festival des Quais du Polar de Lyon © Jérémy Engler

Des parents prêts à tout

Hannah et Adam, persuadés de l’innocence de leur fille, vont tout mettre en œuvre pour la sortir de là. Pour eux, le doute n’est pas permis, elle est innocente. Ils vont lui trouver le meilleur avocat, la soutenir en prison et lors de son procès. Au final, la culpabilité de Lisa n’est pas prouvée, les charges retenues contre elle seront le vol d’un chèque au nom de son petit ami. Elle écope de deux mois d’emprisonnement. Après cela, tout devrait rentrer dans l’ordre. La vie devrait reprendre son cours.

La fuite

C’est là qu’entre en scène tout le talent de Patricia MacDonald. Je ne peux dévoiler la suite, c’est au lecteur de la découvrir. Au fil des pages, il est entraîné dans un véritable cauchemar, Hannah et Adam devront tout mettre en œuvre pour sauver Sydney cette petite merveille qu’ils adorent, la fille de leur fille. Ils feront, tout même au péril de leur vie, pour la soustraire à ce terrible danger qui la menace et qui peut l’anéantir.

A découvrir lors des Quais du Polar de Lyon du 27 au 29 mars 2015, une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher !

Marie de Kako.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *