Récupérer Hélène, c’est pas de la tarte…

Le gâteau de Troie est une création Avignon 2016 que l’on peut voir au théâtre Notre-Dame, tous les jours du 7 au 30 juillet à 14h45. Cette comédie fracassante de la compagnie des 7 Fromentins, est écrite par Florian Guérin et mise en scène par Barbara Lambert.

Chaud devant !

L’Iliade est une source d’inspiration intarissable pour le spectacle vivant. On peut faire le choix de la retranscrire le plus fidèlement possible… ou bien de s’en éloigner totalement ! C’est le choix de la compagnie les 7 Fromentins, qui revisite complètement le mythe. En restreignant l’intrigue autour de cinq personnages, Florian Guérin crée un cocktail explosif d’action et d’humour.
Désormais, Achille (Benoît Laubier) devient un garçon conscient de sa beauté, très efféminé et précieux, Agamemnon (Arnaud Cordier) est un homme dont l’ambition s’allie aussi bien de cruauté que de caprice de garçonnet. Ménélas (Julien Portugais) quant à lui abandonne ses atours de mari humilié et vindicatif pour ceux d’un jeune amoureux transit et naïf qui n’a d’yeux que pour son Hélène (Barbara Lambert), enlevée par le troyen Paris. Ulysse enfin (Arthur Chevalier), brillant esprit qui a créé le cheval de Troie, est relégué au rang de souffre-douleur aux idées toujours bien trop irréalistes. Bref, toute la légende en prend pour son grade et cette joyeuse bande de bras-cassés décide de se lancer dans une opération commando afin de récupérer Hélène. Évidemment, très vite rien ne se déroule comme prévu, et les situations cocasses, voire absurdes, s’enchainent les unes après les autres.

© Caspevi.com
© Caspevi.com

La recette 

Pour réussir une comédie aussi déjantée, il faut beaucoup d’autodérision et d’imagination. C’est tout d’abord dans une salle bercée par les refrains populaires de stars comme Bruno Mars que le public s’installe, dans la bonne humeur générale. Des gens de tous âges sont présents. Sur scène, un comédien revêtu d’un costume de soldat grec fabrique une maquette de bois en sifflotant. Cette apparence de nonchalance et de légèreté ne quittera plus les comédiens de cette tragédie grecque. Le décor est également à cette image. Dès la première scène, pour représenter une garnison en campagne par exemple, nous pouvons voir une tente Quechua deux secondes vert pomme ainsi qu’une corde à linge sur laquelle sèchent caleçons à petits cœurs et marcels. L’Iliade prend des airs de camping et de Croisière s’amuse, pour le plus grand plaisir de la salle. Le traditionnel plan de bataille est en réalité une construction en Kapla, ce jeu d’enfant, faite par Agamemnon. Le célèbre cheval de Troie devient un immense gâteau. Mais le travail le plus intéressant de cette mise en scène est celui fait sur la bande son du spectacle. Elle est un ressort comique puissant pour un néophyte, comme pour un amateur avéré de péplum. Utilisant des musiques très populaires, qui tirent, au passage, des déhanchés tordants à nos héros, il y a également un travail de l’ordre du pastiche qui utilise des bandes sons de films très célèbres et qui ont marqué l’imaginaire en terme de péplum. On peut penser à la musique de Miklos Rozsa pour l’ouverture de la fresque historique Ben-Hur, un film de Cécil B. De Mille avec Charlton Eston ; ou encore plus récemment le film Troie de Wolfgang Peterson avec Brad Pitt et Eric Bana. Les musiques peuvent aussi exacerber à outrance les émotions ressenties par nos personnages, jusqu’à la caricature, ou détourne complétement la compréhension originelle d’un personnage. Un travail tout à fait réussi, donc. Les gags sont efficaces comme jamais et le public rit d’un bout à l’autre de la pièce à grands éclats.
Le gâteau de Troie est une grosse comédie qui séduira tous les amateurs du genre, et vous fera passer un excellent moment !

© Caspevi.com
© Caspevi.com

Margot Delarue

Pour plus d’articles sur l’Iliade représentée en Avignon, voir l’article de l’Envolée Culturelle : Achille, Hector ! C’est quoi ce bazar au grenier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *