TOP 5 : meilleurs concerts de l’année 2019

Cette année, L’Envolée Culturelle a assisté à de nombreux concerts un peu partout en France. Car il n’y a pas de meilleur moyen pour découvrir un artiste que de le voir sur scène. Et quel bonheur de vivre la musique au sein d’une foule ! Retour sur cinq concerts qui nous ont marqué.e.s cette année. Et une belle manière pour nous de vous faire (peut-être) découvrir de nouveaux artistes ! (image mise en avant : © Elisabeth Coumel )

La plus belle découverte : Altin Gün à L’Epicerie Moderne

61096634_2939450009404634_598458591246024704_o.jpg

En mai dernier, ce groupe de rock psychédélique aux sonorités turques jouait sur la scène Feyzinoise. Fondé à Amsterdam, le bassiste du groupe a eu un véritable coup de cœur pour l’âge d’or du rock turc, l’altin gün. Le groupe se forme et s’approprie le répertoire en le transformant à sa façon : cela donne des musiques psychées dont les refrains restent en tête et ne donnent qu’une envie : se déhancher. Il faisait chaud, nous étions à Istanbul, de quoi être dépaysé ! Découvert sur scène, ce concert signe celui de la plus belle découverte. Inoubliable ! Depuis, nous continuons d’écouter l’album en boucle, de quoi apporter du soleil au ciel morose de janvier. 

Vous pouvez écouter Altin Gün juste ici

 

Le plus surprenant : Aphex Twin à Rock en Seine

olivier hoffschir.jpg

© Olivier Hoffschir

Partons dans la banlieue parisienne pour l’un des plus grands festivals de France qui clôt l’été. Nous nous sommes déplacé.e.s expressément pour ce concert-là qu’il ne fallait manquer sous aucun prétexte. L’artiste n’était plus revenu en France depuis 2011 et chacun de ses lives est une expérience à part entière. Quelle claque, quelle performance ! Aphew Twin nous a emmené loin, très loin dans son univers aux frontières du réel. Tout a été réfléchi, pensé à la seconde. Aphex Twin c’est un show sonore, parfois à la limite du désagréable sans jamais y arriver, mais aussi un show visuel. Il déforme des personnalités françaises, mais aussi le public. Une véritable œuvre d’art, une expérience sonore et visuelle.

Vous pouvez écouter Aphew Twin juste ici. 

 

La meilleure ambiance : Structures & Bad Nerves au Periscope 

Bad Nerves © Lukas Guidet.jpg

Bad Nerves © Lukas Guidet

Nous vous avons déjà parlé du nouveau festival de rock, La Messe de Minuit. Nous pouvons d’ailleurs en saluer l’ambiance sur absolument tous les concerts, mais un sort du lot… celui du Periscope. Cela est certainement dû à la taille de l’endroit (moins de 200 personnes) qui favorise une ambiance encore plus folle. Nous nous pressions tous à l’intérieur : l’ambiance est électrique, on chante, on danse, on crie, les pogos s’enchaînent mais surtout il fait (très) chaud. C’est avec ce genre de concerts que l’on vit la musique en groupe et c’est un bonheur ! La scène n’est pas très haute et cela permet de se sentir proche des artistes. Ils se sont donnés et nous offrent la plus belle soirée de La Messe de Minuit.

Vous pouvez écouter Structures juste ici et Bad Nerves

 

Le plus envoûtant : Tamino à La Vapeur 

Le Cargo

© Le Cargo

Comment choisir le concert le plus envoûtant…. le choix n’a pas été très compliqué puisque Tamino a tout simplement arrêté le temps. Il est difficile de décrire Tamino et ce qu’il transmet. Écoutez son album, mais si vous en avez l’occasion foncez le voir en live. Sa voix est un véritable trésor. La mise en scène était extrêmement simple mais la musique n’en avait pas besoin. Il nous plonge dans une transe indescriptible car la foule est presque immobile : quelques personnes se balancent de gauche à droite au rythme de la musique toutefois la plupart ne bougent pas. Car nous sommes trop hypnotisé.e.s pour faire autre chose que d’écouter la voix puissante de Tamino.

Vous pouvez écouter Tamino juste ici.

 

Le plus attendu : Balthazar à La Belle Electrique 

Facebook Balthazar

© Facebook Balthazar

Restons chez nos amis belges avec le groupe Balthazar. Ils passaient à l’Épicerie Moderne en mars mais le concert a aussitôt été complet. Cependant, nous ne nous sommes pas résigné.e.s et malgré des péripéties à cause de la neige tombée ce soir-là, nous avons été transporté.e.s. Hors de question de ne pas voir Balthazar en live pour quelques centimètres de neige ! Nous n’avons pas été déçu.e.s par le concert, nous qui l’attendions tant. La mise en scène était somptueuse, à l’image du groupe. La sensualité de Maarten Devoldere associé à la classe de Jinte Deprez est un sans faute.

Vous pouvez écouter Balthazar juste ici.

 

 

BONUS : Requin Chagrin au Sonic

Juliette Plachez

© Juliette Plachez

Parce que nous ne pouvions pas restreindre nos choix à cinq et parce qu’il n’y avait pas de femme dans ce top, voici un concert un bonus. Nous sommes friand.e.s des concerts sur la péniche la plus indé de Lyon, car leur programmation est explosive. Requin Chagrin a fait la première partie d’Indochine et a même signé avec leur label. Les sonorités de ce groupe rappellent alors celles d’Indochine et la voix de Marion Brunetto est très androgyne. Un véritable plaisir de l’entendre chanter, guitare turquoise à la main. Ce concert est en vérité un mélange de ce top 5 : à la fois une immense découverte, envoûtante à l’ambiance tantôt électrique tantôt douce et qui nous a agréablement surpris.e.s. À refaire sans aucun doute et à suivre ! 

Vous pouvez écouter Requin Chagrin juste ici.

 

Sans oublier Vagues, The Great Delusion, Capturne, Jonathan Bree, Ashinoa et beaucoup d’autres…. Maintenant, 2020 nous ouvre les bras pour toujours plus de concerts !

Candice

 

 

Article rédigé par Candice Grousset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *