Un jour sans rire est un jour gâché ou les gambettes dégingandées

L’Espace 44 propose du 23 au 28 février Un jour sans rire est un jour gâché de la Compagnie Soulier Rouge. Hélène Saïd et Myriam Bermont nous présentent leurs marionnettes, les animent à l’aide de la musique et de l’humour burlesque : un spectacle drôle et tendre où petits et grands trouveront matière à rire !

À chacun sa quête

Tout commence avec une marionnette verte chantant une ritournelle entêtante sur une balançoire. L’objet de cette chanson ? Elle veut des jambes, de grandes jambes toutes blanches, pas des petiotes, pas des maigriottes. Les jambes, c’est bien de cela qu’il s’agit, une quête obsessionnelle d’une paire de jambes. Tout tourne, tourne et tournicote autour de ce rêve de la marionnette. Mais trouver des jambes est une chose, les garder en est une autre… Autonomes elles s’enfuient, prennent leur indépendance. Elles cherchent chaussure à leur pied et du choix en veux-tu en voilà ! Des souliers à foison. Il y a aussi l’ « homme » cette marionnette silencieuse et mystérieuse. On n’entend jamais sa voix. Lui est fasciné par les jambes, un peu fétichiste. Cependant ce qu’il cherche c’est sa tête. Heureusement que l’étrange marchand ambulant a tout dans sa veste : des paires de jambes, de nouvelles têtes… Il y en a pour tous les goûts.

508105950_1280x720

Des marionnettes entre humour et tendresse

En fond sonore une histoire d’amour avec tout ce qu’elle peut avoir de tendresse, de trahison, d’abnégation et de fantasmes. On survole cette histoire grave et frivole au gré des petites chansons. De vieilles chansons réalistes des années 30 qui restent en tête, des plaintes, des ritournelles. La musique renforce le comique dans le spectacle. Lors des courses poursuites en landaus ou pour une paire de jambes en pain. La musique divise en saynètes, en petites bulles de petites histoires chaque moment d’Un jour sans rire est un jour gâché. On retrouve l’atmosphère du cinéma muet comique. Hélène Saïd et Myriam Bermont sont plus que des marionnettistes. Elles ne sont pas toujours dans l’ombre de leurs pantins, elles sont aussi comédiennes et elles-mêmes marionnettes à leur tour. Elles interagissent avec leurs poupées de tissus et de papier mâché pour devenir des personnages à leur tour. Le spectacle nous propose des protagonistes hybrides tirés d’un univers étrange et tendre. L’homme est décliné en plusieurs marionnettes une fois dans une cage aux oiseaux, une autre à taille humaine, tantôt drapée en apparition fantomatique, tantôt en costume et chapeau.

Le rire et le sourire se retrouvent partout dans ce spectacle comique burlesque. On tombe dans ce spectacle comme dans un dessin animé. Les personnages sont là, dessinés et confectionnés, ils prennent corps devant nos yeux. Un jour sans rire est un jour gâché nous emmène en enfance pour notre plus grand plaisir !

Anaïs Mottet

Une pensée sur “Un jour sans rire est un jour gâché ou les gambettes dégingandées

  • 7 mai 2016 à 0 h 12 min
    Permalink

    Message pour Myriam :Bravo pour ton spectacle ! C’est chouette ….
    J’essaye de te retrouver sur facebook mais je n’y arrive pas !
    Bises
    Sandrine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *