Une bulle de Noël pleine de rêves

Pour le dernier jour du Festival Luaga und Losna de Feldkirch en Autriche, nous sommes contents de retrouver le Bubble Laboratory. Après un spectacle de rue dans lequel Iulia Benze, alias Milkshake, était plus une assistante qu’un personnage principal, nous avions de grandes attentes autour de ce spectacle pour voir s’il s’agissait d’un accident ou non… Et ce qu’on peut dire, c’est que nous n’avons pas été déçus ! Dans ce spectacle, Milkshake est bien plus qu’une assistante, elle est celle d’après qui fut créée la poupée Mini-Milkshake qu’elle manipule tout comme la marionnette de la petite fille aux allumettes. Pour ce spectacle intitulé A christimas bubble show, ils se sont inspirés du conte d’Hans Christian Andersen, La petite fille aux allumettes.

La petite fille aux allumettes

Si Kurt Murray, l’interprète de Dr. Bubble, le père de Mini-Milkshake, évoque ce conte, c’est parce que sa fille veut une histoire avant de s’endormir. Il lui offre donc une histoire où les bulles remplacent les mots…

© Dragos Georgescu

S’il est vrai qu’il faut déjà connaître le conte pour mieux comprendre l’histoire qui nous est racontée, cela n’a pas vraiment d’importance pour les enfants qui n’ont jamais lu le conte car tout est si poétique et magique qu’ils entrent dans le spectacle aisément… Pour les parents qui connaissent le conte, c’est un vrai régal de découvrir comment ils réussissent à le mettre en bulles… La première allumette devient un poulet au bout d’un bâton qui flotte jusqu’à une machine à bulles qui créé des gâteaux de bulles, la deuxième est un bâton de bulle habillé d’une guirlande lumineuse et d’une étoile, tandis que pour la dernière, elle voit sa grand-mère bien-aimée, ici représentée avec deux ailes comme une bonne fée. Interprétée par Iulia Benze, cette grand-mère féérique vient avec plein d’énergie et essaie de rendre la jeune fille heureuse, et ce faisant, elle rend évidemment les enfants heureux aussi. À la fin, la petite fille représentée par une marionnette devient un ange et vole vers un ciel plein de bulles… le paradis pour certains enfants, non ? Le final envoie un nombre incroyable de bulles qui viennent se poser délicatement sur le public, prolongeant un peu plus ce voyage dans ce monde féérique.

Un spectacle de bulles poétique

© Dragos Georgescu

La force de ces artistes est d’abord leur talent, mais surtout leur capacité à analyser comment capter une audience. Si on pouvait penser que le spectacle extérieur était un petit trop racoleur, celui intérieur est complètement différent. L’entrée est faite avec intelligence, dynamisme et humour pour nous faire tout de suite entrer dedans, sans jamais nous perdre dans ce chemin vers le paradis des bulles. Leur autre talent est d’utiliser les mêmes tours que pour leur spectacle de rue tout en parvenant à les réinventer et à raconter une histoire complètement différente. Cette fois-ci, nous croisons une méduse, un train fait de bulles normales et fumées, un baiser bulle, un arc-en-ciel encore plus énorme et surtout plus de bulles dans des bulles… Comme c’est en intérieur, il est plus facile de contrôler les bulles et de les manipuler pour créer des tours encore plus impressionnants ! Comme dans leur autre show, ils convoquent beaucoup d’airs de musique classique, la plupart en relation avec l’hiver, comme Casse-noisette ou Le lac des cygnes, mais aussi Les quatre saisons de Vivaldi ou encore The Hungarian dance N°5 de Brahms. Ils utilisent également « La Valse n°2 » de Shostakovicth ou encore quelques douces musiques comme Pour Élise de Beethoven, etc. Et après Carmina Burana de Carl Orff dans le précédent spectacle, pour annoncer la littérale apothéose du spectacle, la jeune fille devenue ange, ils font appel à La chevauchée des Walkyrie de Wagner. Tout s’assemble à la perfection, que ce soit la musique très bien choisie ou les excellents tours pour créer un spectacle poétique et interactif. Ils invitent trois enfants à venir sur scène pour faire des bulles avec des lunettes, entrer dans une bulle ou encore être déguisés par des bulles… Et si vos enfants se comportent bien, alors ils auront une petite surprise pleine de bulles à la fin…

Ce spectacle est bien mieux que celui que nous avons vu dans la rue car ils parviennent mieux à contrôler les bulles et que la répartition des rôles est beaucoup plus équilibrée. Tous les deux ont la même importance dans cette incroyable performance qui enchantera petits et grands et leur mettra des bulles plein les yeux en lieu et place d’étoiles !

Jérémy Engler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *